mercredi 15 juin 2016

EAU ET ASSAINISSEMENT : information sur les nouveaux prix de l’eau


La construction d’une nouvelle station d’épuration était une obligation technique et règlementaire. L’ancienne, de 1971, étant devenue obsolète, en dépit des améliorations qui lui avaient été apportées.
Oui, le tarif de la redevance assainissement augmente en 2016. Forcément, puisqu’il faut aujourd’hui amortir la station d’épuration (STEP) et ses réseaux annexes, qui viennent d’entrer en fonctionnement et dont il faut bien financer le coût de 7 millions d’euros. Comment pourrait-il en être autrement, même si certaines personnes essayent d’expliquer le contraire.

Toutes les projections faites avant l’engagement du projet, que la construction soit réalisée directement par la commune (par Maîtrise d’Ouvrage Publique, MOP) ou par un concessionnaire (en Délégation de Service Public, DSP), montraient que le prix du m3 d’eau pour la part assainissement, allait être multiplié par un facteur compris entre 2 et 3.  Les simulations faites en 2009/2010, quand il s’est agi de choisir entre MOP et DSP, aboutissaient à un prix sensiblement identique pour l’une ou l’autre procédure.
Il a été expliqué à toutes les réunions de quartier, tenues entre 2008 et 2015, que le prix de la redevance assainissement allait subir une importante augmentation quand la nouvelle station serait mise en fonctionnement. Et quasiment à chaque cérémonie des vœux du Maire, a été évoqué cette question et expliqué de quoi serait fait l’avenir.

Aujourd’hui, la facture que vous allez recevoir, ou que vous avez reçue, fait apparaître un coefficient juste supérieur à 2 pour l’évolution du montant de la redevance de l’assainissement. Ce qui situe la réalité, après travaux, dans la fourchette basse des prévisions avant travaux. Pour mémoire, cette augmentation aurait dû s’appliquer à partir du mois d’août 2014, date prévisionnelle de mise en eau de la STEP. Elle ne prend effet qu’à partir du mois d’avril 2016, en raison du retard dans la construction, dû à des facteurs extérieurs et non à la société Véolia (protection des espèces, étude de la digue EDF pour envisager les conséquences d’une éventuelle rupture). La facture globale, comprenant la surtaxe eau et la redevance assainissement, n’évolue que d’environ 50%.
Il est à noter que le prix de l’eau potable évolue peu, puisque la part communale reste inchangée et que le montant global passe de 1,76 € à 1,80 € pour 1 m3.

Sur ce sujet, comme sur d’autres, l’information délivrée aux citoyens de Taninges se doit d’être équilibrée et complète ; le discours ne doit ni être partiel, ni partial et encore moins destiné à égarer les jacquemards.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire